Ponts thermiques et isolation des combles

Les ponts thermiques, définition et situation

Les ponts thermiques sont des points de rupture entre la paroi d’une structure et l’isolant, le matériau qui l’habille. A eux seuls, ils causent jusqu’à 10% des déperditions de chaleur dans la maison, et peuvent entraîner une détérioration rapide des murs en créant une forte condensation. Il existe deux typologies de ponts thermiques : linéiques et ponctuels ou structurels.

Les ponts thermiques linéiques

Il s’agit des ponts thermiques de liaison. Au niveau des combles, ce serait la liaison entre le plancher et le mur extérieur. Il peut aussi s’agir de la liaison entre deux murs extérieurs (formant un angle).

votre devis gratuit

Les ponts thermiques structurels ou ponctuels

Les ponts thermiques structurels peuvent être plus facilement évités que les ponts thermiques linéaires. En effet, ces derniers dépendent du gros œuvre, alors que les ponts thermiques ponctuels traduisent souvent un défaut de pose, et peuvent être réparés. On peut les trouver au niveau :

  • Des volets roulants encastrés
  • Des fenêtres
  • Des prises (électrique, téléphonique…)
  • Des fixations etc…

Les conséquences des ponts thermiques

On peut noter comme conséquences principales :

  • Une hausse des factures d’énergie. Le pont thermique est un défaut d’isolation majeur. Vous aurez tendance à chauffer plus pour le compenser.
  • Des parois froides. La différence de température entre intérieur et extérieur se fera sentir, créant des sensations de parois froides, comme un courant d’air très inconfortable.
  • Condensation. La condensation avec les ponts thermiques peut apparaître à l’intérieur d’un mur. C’est l’une des choses les plus ennuyeuses pour vos murs qui vont sur le long terme se dégrader au point de mettre la structure même de votre logement en danger.
votre devis gratuit

En papiers recyclés

Confort acoustique

Confort thermique

Crédit d’impôt

Comment trouver les ponts thermiques de votre logement ?

L’expérience d’un professionnel sera nécessaire pour trouver les ponts thermiques de votre logement. L’expert va s’intéresser aux liaisons entre les différentes parois et les raccords. La structure globale de votre logement est prise en compte. Aujourd’hui, les spécialistes utilisent une caméra thermique pour détecter rapidement les déperditions de chaleur.

Celles-ci sont quantifiées par une valeur Psi, c’est-à-dire par mètre et degré d’écart entre l’extérieur et l’intérieur ; la valeur est enfin exprimée en W/m.K. Un Psi élevé indique une forte déperdition de chaleur, un Psi faible montre que le pont thermique a été traité.

Comment réduire et supprimer les ponts thermiques ?

Les ponts thermiques peuvent être réduits et supprimés par une isolation thermique de l’intérieur et/ou de l’extérieur. Il est capital de prendre une entreprise expérimentée pour éviter les malfaçons, car les ponts thermiques sont généralement créés ou peu réduits faute de finitions suffisantes. La découpe de l’isolant, sa pose, et son choix évidemment entre en ligne de compte pour supprimer les ponts thermiques.

Avant de vous lancer dans les travaux d’isolation intérieur ou extérieur de vos combles, vous pouvez questionner le professionnel en charge sur son plan d’action pour empêcher la création de ponts thermiques. Il peut vous apporter un schéma expliquant sa manière de procéder, avec les différentes actions essentielles à mener. Cela vous prouve son savoir-faire et vous pourrez par la suite vérifiez plus facilement les travaux effectués.